Assemblée générale de PRUDIS CGT : Un nouveau Conseil d’Administration a été élu…

Assemblée générale de PRUDIS CGT : Un nouveau Conseil d’Administration a été élu avec une volonté de toujours mieux répondre aux besoins de nos organisations.

L’Assemblée générale de PRUDIS CGT a eu lieu les 22 et 23 novembre 2018 en présence de 62 délégués des organisations de la CGT.

Cette assemblée s’est déroulée à la fin de la première année de mandature, dans un contexte où de nombreux défis nous étaient posés. Différentes réformes ont modifiés profondément les conditions dans lesquelles évoluent nos conseillers prud’hommes. De plus, le gouvernement est à la manœuvre, avec l’objectif de réduire les moyens des organisations syndicales. La formation est une cible privilégiée de ses attaques !

Il est donc indispensable d’améliorer partout notre qualité de vie syndicale, et notamment dans le syndicat, puisque c’est là en premier lieu que se discutent les mandats confiés aux syndiqué et c’est dans l’entreprise que se mettent en œuvre les stratégies patronales.

La charte de la vie syndicale est une référence pour nos orientations en matière de formation syndicale. Elle précise notamment que toute prise de mandat doit être accompagnée d’une formation.

Avec un taux de renouvèlement important, de nombreux cph ne sont pas expérimentés, et le besoin de mieux les former est d’autant plus essentiel.

La formation syndicale fera l’objet de nouveaux débats lors du 52ème  congrès confédéral qui aura lieu en mai prochain. Le CA aura à analyser les conséquences des décisions qui seront prises par les syndicats et à adapter nos priorités.

L’Assemblée Générale a validé les axes de travail que nous avons à développer pour l’année qui vient:

  • En premier lieu, le renforcement de nos dispositifs de formation pour être en capacité d’organiser partout les différents sessions du cursus PRUDIS. Pour cela, il faut former plus de formateurs dans les territoires. Le pôle formation est disponible pour aider à l’animation de ces formations, dans le cadre de conventions d’objectifs qui fixent des engagements en matière de mise en responsabilité pour les formateurs.
  • Les Comité Régionaux doivent rester ou devenir des lieux de réflexion pour aider les responsables de la formation syndicale à organiser les solidarités nécessaires pour que tous nos conseillers se forment.

Cette démarche de réflexion intégrant la formation des conseillers dans le cadre plus global de la formation syndicale se développe progressivement. Elle doit être amplifiée malgré les difficultés qui ont souvent pour origine le manque de moyens.

  • Certaines Unions Départementales ou régions travaillent sur un plan de formation sur la durée du mandat. Cela avait déjà été pointé lors de la dernière AG pour planifier l’utilisation des droits sur le mandat. Le CA souhaite impulser plus fortement cette démarche partout afin de donner de la visibilité sur la réalisation du cursus.
  • Nous voulons renforcer le travail de proximité qui est réalisé entre le CA et l’entité confédérale de PRUDIS avec les organisations. Les actions que nous engageons doivent être mieux adaptées aux situations et aux besoins de nos conseillers.

Dès le début d’année nous proposerons un plan de visite des UD pour un échange avec les directions et les responsables de la formation afin de  construire un plan de travail.

  • Nous devons améliorer notre communication vers les conseillers mais aussi vers les salariés. Nous devons nous inscrire dans le plan de communication du pôle formation, mais développer parallèlement  une campagne de communication spécifique à PRUDIS. Il s’agit de créer des outils pour sensibiliser les conseillers à l’enjeu de se former CGT, et du matériel destiné à faire connaitre plus largement notre action au sein des Conseils de prud’hommes.

L’Assemblée générale a élu un nouveau conseil d’administration composé de 21 camarades à parité. Le Bureau de PRUDIS élu par le nouveau CA est lui aussi composé d’autant de femmes que d’hommes.