Accueil

Dispositions Covid-19 de la Formation syndicale

Plan :

  1. L’option de la formation à distance

  2. Modalités de mise en œuvre des stages en présentiel

  3. Fonctionnement du Centre Benoît Frachon à partir du mois d’août 2020

A L’option de la formation à distance

La période de crise actuelle a amené à de nombreux questionnements des organisations.

Elle montre une certaine utilité de ces types de modalités. Pour autant nous réaffirmons que la formation en présentiel doit être systématiquement privilégiée.

Le débat sur le développement de modalités de formation à distance est engagé depuis plusieurs années et la réflexion doit se poursuivre sans perdre de vue les principes que nous avions fixés : la formation en présentiel reste la norme au regard de la pédagogie que nous avons choisie. La formation à distance peut être utilisée de manière complémentaire ou exceptionnelle pour répondre à des besoins où les contraintes de déplacement ou d’organisation ne sont pas gérables.

B Modalités de mise en œuvre des stages en présentiel

La CGT a décidé d’appliquer les préconisations suivantes pour l’organisation des stages de formation dans le contexte de crise sanitaire :

La réalisation de nos formations implique, par nature, le regroupement de personnes concentrées autour d’une même tâche dans une dynamique de coopération. Les interactions entre les participants représentent l’essence même de l’activité, ce qui peut favoriser une situation à risques.

Tant au niveau confédéral que dans les organisations, la reprise progressive de notre activité de formation doit se faire en garantissant la préservation de la santé des stagiaires, des formateurs et de l’ensemble des personnes qui interviennent dans l’organisation des stages.

De plus, il est impératif qu’elle se fasse en cohérence avec les mesures de protection décidées par la CGT pour les locaux de la confédération.

C’est pourquoi nous rappelons les principes qui participent à la prévention et à la limitation de la propagation du virus COVID-19. Ces principes doivent être adaptés aux situations qui peuvent être différentes selon le lieu et l’évolution des règles fixées par les pouvoirs publics. Ils sont complémentaires aux protocoles de sécurité élaborés pour les locaux syndicaux ou les lieux d’accueil de nos stages.

Certaines actions doivent être réalisées avant et/ou pendant les formations, afin que chacun soit pleinement conscient de l’importance de respecter les gestes barrières, et que l’accueil se fasse dans les meilleures conditions :

Informer / rappeler les gestes barrières:

  • Avec la convocation ou les documents transmis aux stagiaires avant la formation

  • Par un affichage dans les locaux de la formation

  • Oralement au début de la formation

  • Respecter la distance d’au moins 1,5 mètre entre chaque individu

  • Se laver les mains très régulièrement avec du savon ou du gel/solution hydro-alcoolique

  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique

  • Saluer sans se serrer la main, bannir les embrassades

  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter dans une poubelle.

Le port du masque est complémentaire à ces gestes barrières.

L’organisateur de la formation doit fournir le matériel nécessaire au respect des gestes barrières comme le gel hydro-alcoolique, et s’assurer du port des EPI par les stagiaires et les formateurs.

Adapter l’organisation pédagogique des stages :

Il est nécessaire de sensibiliser les formateurs sur le respect des règles de protection par la transmission d’un document spécifique en amont de la formation.

Dans le même sens, une note peut être envoyée aux stagiaires.

La capacité d’accueil est déterminée de manière à respecter les mesures sanitaires à appliquer, et notamment une distance de 1,5 mètre entre chaque personne. Selon l’espace disponible dans la salle de formation, le nombre de stagiaires et de formateurs sera limité, afin de garantir en permanence cette distanciation pendant la formation (à titre indicatif, cette limitation est de 12 personnes par stage, formateurs compris, dans les salles du Bâtiment pédagogique du centre Benoît Frachon).

Privilégier au maximum la numérisation des documents et la transmission numérique.

Pour les documents stagiaires nécessairement sous format papier, ils seront distribués par les animateurs avec désinfection des mains préalable et postérieure.

Les temps de pause doivent être décalés si besoin, entre stages simultanés dans le même lieu, pour éviter les groupements.

Pour l’utilisation du matériel pédagogique, le lavage des mains avec du gel hydro-alcoolique est obligatoire avant et après chaque utilisation par chaque personne (matériel à disposition pour désinfection: gel et lingettes)

Les fournitures telles que les stylos, agrafeuses, et les outils de travail (PC, téléphones…) ne doivent pas être partagés.

Concernant le lieu d’accueil de la formation :

Il convient de contacter en amont de la formation le gestionnaire du lieu d’accueil afin d’obtenir le protocole sanitaire mis en place par la structure accueillante concernée, et d’en informer les stagiaires et formateurs. Il est nécessaire de préciser les tâches et les responsabilités respectives afin d’éviter les difficultés qui résulteraient d’exigences particulières.

Les formateurs veillent à adapter les gestes barrières et l’organisation du stage au lieu de formation.

Dans tous les cas, l’organisateur de la formation doit veiller à mettre en place les mesures suivantes :

    • Procéder à l’affichage de quatre documents dans les lieux communs :

      • Les gestes barrières et l’utilisation du masque

      • Sources de propagation du virus

      • Procédures à adopter en présence de symptômes

      • Principes de circulation dans les locaux

    • Limiter les déplacements à l'intérieur du site d’accueil du stage au nécessaire et conforme aux instructions. Principe du sens de circulation unique, des « portes ouvertes », et du fléchage / marquage.

    • Machines à café ou fontaines à eau : Prévoir du matériel de désinfection pour se laver les mains avant et après utilisation.

    • Choisir de préférence des essuie-main papier à usage unique

    • En cas d’hébergement, il doit se faire en chambres individuelles.

    • Aérer la salle de formation, très régulièrement, et au moins durant 15 minutes (par exemple lors des pauses et du déjeuner). Éviter un brassage d'air par ventilateur et/ou la climatisation en présence de personnes (la transmission par aérosols semble se confirmer).

Nettoyage des lieux communs :

Nettoyer la salle de formation une fois par jour avec désinfection des points de contact.

Désinfecter les matériels et outils communs régulièrement (ordinateurs, télécommandes…)

Adapter les lieux de restauration collective

  • Retirer une chaise sur deux afin de respecter la distance entre chaque personne

  • Adapter les horaires des repas pour fluidifier les services

  • Si les repas sont pris dans un restaurant, s’assurer que l’aménagement de la salle de restauration permet de respecter les gestes barrières.

Concernant les déplacements :

Nous incitons à l’usage du transport individuel plutôt que les transports en communs pour se rendre sur le lieu de la formation.

Les déplacements à plusieurs personnes doivent être réalisés dans le respect des gestes barrières, avec notamment le port du masque.

C Fonctionnement du Centre Benoît Frachon à partir du mois d’août 2020

  • L’activité d’organisation des stages reprendra progressivement à partir du lundi 17 août 2020. Les sessions maintenus ont été confirmées à leurs organisateurs (organisation CGT et/ou animateur du stage) ;

  • Le nombre de stages organisés en même temps sera adapté à la situation sanitaire ;

  • Le nombre de stagiaires admis par session sera limité strictement selon la taille des salles de cours ;

  • Les salles de cours et le restaurant ont été réaménagées ;

  • Jusqu’à nouvel ordre, il est impossible d’organiser des spectacles, projections de films ou concerts à Courcelle ;

  • Il n’y aura pas de restauration d’accueil le dimanche soir avant le début des stages ;

  • Le ménage dans les chambres ne sera fait qu’une fois le stagiaire ayant libéré la chambre en fin de son séjour dans le centre Benoît Frachon. Les stagiaires sont invité·e·s à apporter, si elles/ils le souhaitent, le linge supplémentaire de salle de bains (les serviettes ne seront pas changées pendant la semaine).

Mise à jour le 30 juillet 2020

Pour tout renseignement complémentaire :

Edito-Octobre

Comme annoncé dans la première newsletter du pôle formation syndicale nous sommes à quelques semaines de notre rencontre nationale des responsables formation syndicale, des 18 et 19 novembre 2014 dont le contenu et l’organisation vont faire l’objet d’une note que vous allez recevoir d’ici quelques jours.

Lire la suite : Edito-Octobre

« CHSCT – Prise de mandat », le chantier est lancé !

Mise à jour de la formation « CHSCT – Prise de mandat », le chantier de 10 mois est lancé !

Une 1ère réunion s’est tenue le 30 avril 2014 pour fixer la méthode de travail, pour élargir et constituer un groupe de travail avec des experts du mandat,

des questions de travail et de santé au travail et de la pédagogie et enfin, définir les échéances avec un calendrier de réunion.

Lire la suite : « CHSCT – Prise de mandat », le chantier est lancé !

Nous contacter

Nos coordonnées :

La Formation Syndicale Cgt
Case 4-3
263, rue de Paris
93516 Montreuil Cedex


Secrétariat : 01 55 82 82 05
Gestion des stages : 01 55 82 82 01
Stages Eco-CE, CHSCT : 01 55 82 82 00
Fax : 01 55 82 83 27
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site :  www.formationsyndicale.cgt.fr

La formation syndicale pourquoi ?

Pour être efficace, tout simplement.

Pour équiper nos syndiqués, militants, dirigeants en savoirs et savoirs faire pour agir, mener et conduire leur activité, remplir leur mandat.

La recherche d’une nouvelle efficacité pour le syndicalisme est au cœur du 48ème congrès de la Cgt.

Bâtir une économie performante pour servir le progrès social exige d’arrêter de dévaloriser le travail humain. Il faut au contraire lui donner un nouveau statut qui permette de développer toutes les potentialités des individus. La sécurité sociale professionnelle revendiquée par la CGT conjugue accès à l’emploi correctement rémunéré, déroulement de carrière grâce à des droits attachés à chaque personne quelles que soient les évolutions des entreprises, et droit à une véritable formation tout au long de la vie.

Gagner de telles avancées sociales ne sera pas possible sans des syndiqués nombreux, pleinement acteurs décideurs.
Parmi eux, il en faut qui assument des responsabilités à tous les niveaux de l’organisation. Ils et elles sont élus sur la base de la confiance que les autres leur accordent. C’est primordial.
Cela ne dispense pas d’acquérir les connaissances et plus largement les capacités indispensables à la réussite de la mission qui leur est confiée. Cela a toujours été vrai.

Aujourd’hui c’est devenu déterminant. Parce que le champ du syndicalisme s’élargit, les questions se complexifient, le salariat s’est beaucoup diversifié, les techniques évoluent dans le syndicalisme comme dans la société.

Tout cela donne à la formation syndicale une place nouvelle et un rôle différent.

Développer une formation syndicale accessible, répondant aux besoins de chacune et de chacun, dès l’adhésion, au fur et à mesure des prises de responsabilités, puis tout au long de sa vie syndicale constitue un enjeu majeur pour que la Cgt atteigne les objectifs qu’elle se fixe.

Sous-catégories